Une année de transition pour EADS

le
0
LE CA 2012 D'EADS EN HAUSSE DE 15%
LE CA 2012 D'EADS EN HAUSSE DE 15%

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - EADS a annoncé mercredi anticiper une nouvelle amélioration de sa rentabilité en 2013 portée par des livraisons record de sa filiale Airbus, le programme du futur long-courrier A350 demeurant le seul risque potentiel majeur du groupe européen d'aérospatiale et de défense.

La croissance du chiffre d'affaires d'EADS devrait être "modérée" cette année, sous l'effet de la baisse des livraisons du très gros porteur A380, qui devra subir des réparations liées à des fissures découvertes sur ses ailes début 2012.

EADS soumettra le 27 mars à ses actionnaires la nomination de Denis Ranque, l'ex-patron de Thales, à la tête d'un conseil d'administration remanié en profondeur à la suite de la réorganisation du capital décidée lors d'un accord conclu début décembre 2012.

La direction d'EADS aura ensuite les coudées franches pour présenter dans les mois qui suivront un nouveau plan stratégique, chargé de succéder au plan Vision 2020, qui a tenté en vain de rééquilibrer les activités civiles et militaires d'EADS et diminuer le poids d'Airbus dans ses résultats.

"Il reste encore du chemin pour atteindre nos objectifs de rentabilité", souligne le président exécutif Tom Enders dans un communiqué.

En l'absence de retard de l'A350, les deux points noirs de 2013 devraient être les effets de change, avec le renforcement de l'euro face au dollar, et un impact évalué à environ 85 millions d'euros pour la réparation des fissures de l'A380 sur la base de 25 livraisons prévues en 2013, contre 30 en 2012.

EADS a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 56,48 milliards d'euros, en hausse de 15% et son bénéfice net a progressé de 19% à 1,228 milliard d'euros, permettant à EADS de proposer un dividende de 0,60 euro par action au titre de 2012 contre 0,45 euro pour 2011.

Son bénéfice d'exploitation avant exceptionnels a augmenté de 68% à 3,0 milliards d'euros en 2012 et EADS vise une nouvelle hausse à 3,5 milliards en 2013.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice d'exploitation de 2,398 milliards d'euros, un bénéfice net de 1,475 milliard et un chiffre d'affaires de 54,88 milliards, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

L'action EADS a clôturé en baisse de 1,9% à 34,865 euros mardi, donnant une capitalisation de 28,88 milliards. Elle a gagné 18,2% depuis le début de l'année après avoir déjà pris 22% en 2012.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant