Une ancienne ministre socialiste à la tête du CNC

le
0
Proche de la majorité, Frédérique Bredin a la réputation de bien connaître les dossiers de la communication

Frédérique Bredin remplace Eric Garandeau à la tête du Centre national de la Cinématographie et de l'image animée. Cette nomination en conseil des ministres ce matin confirme les rumeurs qui ne cessaient de courir depuis le Festival de Cannes. Il faut dire que malgré «une loyauté» reconnue, les relations entre Eric Garandeau nommé par Nicolas Sarkozy et Aurélie Filippetti n'était pas des plus chaleureuses. L'hommage de la ministre de la culture est pour le moins sobre: «Eric Garandeau a mené à bien d'importantes réformes pour les secteurs cinématographique et de la production audiovisuelle. Il a su gérer avec engagement l'ensemble des dispositifs de soutien et de régulation correspondant à ces domaines d'activités», assure le le communiqué de la rue de Valois .

Le gouvernement a donc choisi tout à la fois de nommer une femme proche de la majorité m...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant