Une Américaine tuée dans des manifestations en Ethiopie

le
0
    ADDIS-ABEBA, 5 octobre (Reuters) - Une Américaine a été tuée 
mardi dans la banlieue d'Addis-Abeba où des manifestants 
s'étaient rassemblés après la mort de 55 personnes dimanche lors 
d'une bousculade provoquée par des tirs de sommation de la 
police éthiopienne lors d'un festival. 
    L'ambassade des Etats-Unis en Ethiopie a indiqué que la 
ressortissante américaine avait été tuée par des jets de pierres 
contre la voiture dans laquelle elle se trouvait. 
    Les manifestants, qui entendaient dénoncer les violences 
policières commises lors d'un festival dans la région d'Oromia 
située au sud d'Addis-Abeba, ont également lancé des pierres sur 
d'autres véhicules. 
    Deux usines de textile de la compagnie turque Saygin Dima 
ont été endommagées par des manifestants dans la région d'Oromia 
et à Sebeta, à 35 km au sud de la capitale. 
    Les locaux de BMET Energy, entreprise spécialisée dans la 
production de câbles électriques et téléphoniques et de fibre 
optique, ont également subi des dégâts à Oromia. 
 
 (Aaron Maasho; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant