Une « Alice » moins lisse

le
0
Helena Bonham Carter dans le film américain de James Bobin, « Alice de l'autre côté du miroir » (« Alice in Wonderland 2: Through the Looking Glass »).
Helena Bonham Carter dans le film américain de James Bobin, « Alice de l'autre côté du miroir » (« Alice in Wonderland 2: Through the Looking Glass »).

Porté par ses effets visuels, le deuxième épisode de la franchise Disney séduit en s’éloignant des ombres de Lewis Carroll et de Tim Burton.

L’avis du « Monde » – pourquoi pas Sorti sur les écrans en 2010, l’Alice aux pays des merveilles signé par Tim Burton n’était pas toujours fidèle à Lewis Carroll, moins souvent encore à Tim Burton lui-même. Les rayures et la Reine rouge macrocéphale ne suffisaient guère à faire illusion : cette Alice-là était un pur produit de studios – Disney, en l’occurrence. Autrement dit, on n’y lésinait pas sur le casting, les effets spéciaux, les couleurs, sans pour autant parvenir à être créatif autrement qu’en surface. En tout cas, pas au degré d’un Lewis Carroll ni d’un Burton des belles heures.

Réalisé par James Bobin, Alice de l’autre côté du miroir renonce à Burton (ou Burton a renoncé à elle). Il n’emprunte à Lewis Carroll que le titre du second livre et une poignée d’éléments – l’échiquier, Humpty Dumpty – qu’on ne fera qu’apercevoir. Ainsi débarrassée de ses cautions cinématographiques et littéraires, la franchise Disney s’offre plus franchement, et l’expérience est nettement plus plaisante. Brodant sur un thème au demeurant très carrollien – le passage du temps –, la scénariste Linda Woolverton invente une histoire dans laquelle Alice doit sauver le Chapelier d’une dépression en voyageant dans le passé. Si l’on adjoint à ce travail sans génie, mais plutôt astucieux, une palette d’effets visuels efficaces et parfois franchement séduisants (les courtisans de la Reine de cœur, assemblages de légumes façon Arcimboldo), force est de constater qu’Alice n’a rien perdu au départ de B...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant