Une Afghane libérée de prison à condition d'épouser son violeur

le
2
Gulnaz, 19 ans, croupissait dans une prison afghane depuis deux ans pour «adultère» suite à un viol. Sa libération a été ordonnée jeudi mais son calvaire n'est pas terminé.

Quelque 5000 personnes avaient signé la pétition demandant la libération de Gulnaz. Parce qu'elle avait été victime d'un viol, la jeune femme de 19 ans avait été condamnée en 2009 à douze ans de prison pour «adultère». La mobilisation en sa faveur a fini par arriver aux oreilles du président afghan Hamid Karzaï, qui a ordonné jeudi sa libération. Mais pour Gulnaz, la liberté pourrait s'avérer pire que la prison : une fois sortie, elle devrait en effet épouser l'homme qui l'a violée.

Face au tollé provoqué par la condamnation de la jeune femme, Hamid Karzaï a convoqué une réunion de responsables judiciaires. Ceux-ci ont décidé de gracier la prisonnière. Mais selon leur porte-parole, Aimal Faizi, ces responsables se sont alors demandé comment protéger la jeune femme à sa sortie de prison, dans un pays où les victimes de viol sont stigmatisées. Pour parer au danger, ils ont trouvé une solution : Gulnaz devrait épouser son violeur, dont elle a eu un enfan

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8951316 le vendredi 2 déc 2011 à 13:19

    belle religion !!vive les islamistes !!

  • pierry5 le vendredi 2 déc 2011 à 11:23

    On est en plein moyen age