Une affiche sous pression

le
0
Une affiche sous pression
Une affiche sous pression

Après son résultat nul contre Monaco, l'OL n'aborde pas forcément dans les meilleures conditions le rendez-vous de mardi soir contre le Zenit Saint-Pétersbourg (3eme journée de la phase de poules de la C1). Etat des lieux.

Vers un changement de système ?

Après une première période complètement manquée lors de l’affiche de vendredi dernier contre Monaco (1-1, 10eme journée de Ligue 1), Hubert Fournier a décidé de changer son système de jeu. Alors que Sergi Darder et Claudio Beauvue ont respectivement laissé leur place à Jordan Ferri et à Rachid Ghezzal, les coéquipiers de Maxime Gonalons ont abandonné leur milieu de terrain en losange pour un 4-3-3. Un changement qui a porté ses fruits, même si la victoire n’était pas au rendez-vous. Et il ne serait donc pas étonnant de voir les Gones évoluer dans le même schéma à Saint-Pétersbourg (3eme journée de la phase de poules de la Ligue des Champions), mardi soir.

Alors que Mathieu Valbuena est aujourd’hui loin de les espoirs placés en lui et en attendant le retour de Clément Grenier, le 4-3-3 permet notamment de renforcer l’entrejeu, même si cela implique d’évoluer avec une seule pointe et de passer davantage par les côtés. Aujourd’hui, le mal lyonnais ne se résume évidemment pas à une question de système (« Je suis surpris de notre apathie du début de match que l’on ne peut pas mettre sur le schéma », dixit Hubert Fournier) mais il s’agit de retrouver un minimum de confiance après un nul et une défaite pour débuter cette campagne de C1.


Accrochage entre Rose et Tolisso

Comme un symbole de la mauvaise passe de l’OL, Lindsay Rose et Corentin Tolisso ont eu un accrochage après l’entraînement de dimanche. Des coups ont été échangés et les deux hommes ont dû être séparés. Un incident qui est minimisé dans l’entourage de l’ancien Valenciennois mais qui est symptomatique de certaines tensions dans le groupe lyonnais. Alors que le staff pointe le manque d’investissement de certains joueurs, les coéquipiers de Maxime Gonalons n’affichent pas la même unité que la saison passée. Une réalité qui a d’ailleurs marqué l’une des recrues du Mercato d’été : Claudio Beauvue. Globalement décevant depuis la reprise de la saison, l’ex-Guingampais était présenté comme un grand ami d’Alexandre Lacazette. Les relations se sont visiblement rafraichies depuis.


Fournier sous pression

Comme nous vous l’indiquions précédemment, Hubert Fournier n’est pas forcément intouchable. Et ceci malgré un engagement qui court jusqu’en juin 2017. L’ex-coach de Reims joue visiblement gros cette semaine (contre le Zenit Saint-Pétersbourg puis Toulouse). Alors que l’ombre de Rémi Garde plane du côté des septuples champions de France, Hubert Fournier va devoir trouver des solutions pour lancer la saison du club du président Jean-Michel Aulas. Les Gones et leur coach sont attendus au tournant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant