Une affaire Zahia bis pour Franck Ribéry ?

le , mis à jour le
0
Une dizaine de call-girls auraient été payées par un proche du joueur pour passer un week-end festif à Munich. 
Une dizaine de call-girls auraient été payées par un proche du joueur pour passer un week-end festif à Munich. 

L'histoire va-t-elle se répéter, cinq ans après l'affaire Zahia ? Le footballeur Franck Ribéry a été entendu il y a quelques jours comme témoin, et non comme mis en cause, dans le cadre d'escroqueries liées au démantèlement d'un réseau de call-girls par la brigade de répression du proxénétisme (BRP) de la police judiciaire parisienne, ont confirmé les services d'enquête au Point à la suite des révélations du magazine

Closer.

Selon ces informations, le joueur aurait confié une enveloppe de 15 000 euros à l'un de ses amis, ancien footballeur, afin qu'une dizaine d'escort girls acceptent l'offre de passer un week-end festif à Munich. L'une d'entre elles était âgée de 17 ans au moment des faits.

Au moins deux personnes en relation avec le joueur avaient été placées en garde à vue en fin de semaine dernière et laissées libres à l'issue de leur rétention temporaire, dans le cadre d'une enquête préliminaire sur un réseau de prostitution international ouverte il y a huit mois à la demande du parquet de Paris.

Des call-girls entendues

Durant l'audition du footballeur, qui s'est déroulée le 26 novembre dernier, plusieurs call-girls étaient entendues au même moment au siège de la BRP. Selon Closer, c'est un véritable réseau de call-girls qui a été mis en place il y a plusieurs mois afin de satisfaire les appétits sexuels de l'entourage du footballeur. Des révélations qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant