Une affaire que le PSG ne doit pas laisser passer

le
0

Le PSG serait entré en discussion avec l’entourage de Lassana Diarra pour signer un contrat de trois ans cet été. Une bonne affaire à ne pas laisser pour le club de la Capitale, qui en faisant venir le Marseillais, réussirait à attirer un joueur d’expérience à moindre coût.

1) Lassana Diarra ne coûte rien

On a beau être le Paris Saint-Germain et posséder des ressources quasi-illimitées, réussir un gros coup sur le marché des transferts sans avoir à sortir le chéquier, c’est toujours intéressant. Ce serait le cas avec Lassana Diarra. Sous contrat avec Marseille jusqu’en 2019, le milieu de terrain des Bleus possède en effet une clause lui permettant de quitter la Canebière sans indemnité et donc gratuitement. Un coup dur pour l’OM mais une aubaine pour les courtisans de l’ancien joueur de Chelsea et du Real Madrid. Un bon point, aussi, pour le joueur lui-même. Puisqu’en rejoignant le PSG gratuitement, Lassana Diarra pourrait se voir proposer des conditions salariales très intéressantes et une prime à la signature non moins alléchante. Un gros contrat qui, à 31 ans, ne se refuse pas.

2) Lassana Diarra est français…et parisien !

Mardi, sur la feuille de match contre Manchester City en quart de finale de la Ligue des Champions, le PSG ne comptait qu’un seul joueur français dans son onze de départ : Adrien Rabiot. Au milieu de terrain formé au club, on peut ajouter Blaise Matuidi, suspendu pour la manche retour à l’Etihad Stadium. Pour le reste, les Français de l’effectif du club de la Capitale se contentent du banc des remplaçants : Stambouli, Kimpembe, Ongenda, Augustin… Or en Ligue des Champions, les règlements sont de plus en plus stricts et obligent les clubs à inscrire des joueurs formés au club ou dans le même pays. Lassana Diarra entre dans ce schéma. Mieux, le milieu de terrain marseillais est international français. Titulaire en sélection aux côtés de Blaise Matuidi, il offre toutes les garanties pour plaire au public hexagonal. Un produit marketing qui n’est pas sans plaire à Nasser Al-Khelaïfi, qui lors de son arrivée à Paris, avait également émis le souhait d’intégrer dans son équipe des joueurs issus de la région parisienne. Et Lassana Diarra est originaire du 20eme arrondissement de Paris.

3) Lassana Diarra a l’expérience du très haut niveau

A 31 ans, Lassana Diarra est un joueur confirmé. Depuis ses débuts au Havre en 2004, le natif de Paris a connu quelques-uns des plus grands clubs européens, en y glanant à chaque fois un temps de jeu important : Chelsea, Arsenal et le Real Madrid figurent sur le CV de l’international tricolore. Dans ces grands clubs, le joueur formé au Havre a pu participer régulièrement à la Ligue des Champions : 32 matchs de C1 à son actif, et notamment la précieuse demi-finale qui manque tant au PSG, disputée en 2011 avec le Real Madrid face au FC Barcelone. Ajoutez à cela à une trentaine de sélections avec l’équipe de France et une participation certaine au prochain Euro 2016… Un apport non-négligeable pour Laurent Blanc, qui aura besoin de joueurs expérimentés la saison prochaine, surtout si plusieurs cadres du vestiaire quittent le club, comme Ibrahimovic, Maxwell ou Thiago Motta.

4) Lassana Diarra peut remplacer Thiago Motta

Depuis son arrivée au Paris Saint-Germain en 2012, Thiago Motta est l’ADN du nouveau PSG. Moteur de cette équipe, régulateur du jeu parisien, l’Italien est un élément clé du dispositif de Laurent Blanc. Dans son effectif, l’ancien sélectionneur des Bleus ne dispose d’ailleurs pas d’autre vraie sentinelle capable de remplacer l’ex-Barcelonais. Mais depuis quelques mois, l’influence de Thiago Motta diminue. Privé de Marco Verratti, régulièrement blessé cette saison, le natif du Brésil perd de sa superbe et enchaîne les prestations mitigées. A 33 ans, celui dont le contrat court jusqu’en 2017 pourrait d’ailleurs être libéré cet été. A condition de trouver son remplaçant. Lassana Diarra peut être ce successeur. En Europe, il existe d’ailleurs peu de joueurs capables de remplacer Motta sans importante perte de valeur : Busquets et Diarra sont peut-être même les seuls aujourd’hui. Inusable à la récupération, propre dans ses relances, et capable en dernier recours de percuter pour gagner du terrain, l'ancien Gunner a prouvé cette saison, notamment lors des deux Clasico, qu'il avait le potentiel pour évoluer dans l'effectif de stars du PSG.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant