Une affaire de sexe à la BCE affole les députés européens

le
0
La Banque centrale européenne a des progrès à faire en terme de respect de la ­parité hommes-femmes au sein de l'institution.

La Banque centrale européenne, présidée par Mario Draghi, a beau être applaudie par les marchés financiers du monde entier, la voici dans le collimateur des députés européens pour une affaire de femme!

Le Parlement européen devait auditionner ce lundi Yves Mersch, le gouverneur de la banque centrale du Luxembourg, candidat au directoire de la BCE, le saint des saints de l'institution monétaire à Francfort.

Il n'en sera rien. La commission des affaires économiques du Parlement a suspendu l'audition, estimant qu'il y avait trop de mâles à la tête de la BCE. Leur argument: le respect de la ­parité hommes-femmes dans une institution clé de l'Union européenne. Si Yves Mersch était désigné, le directoire de la BCE ne compterait aucune femme jusqu'au 31 mai 2018. Ce qui implique un Conseil des gouverneurs 100 % masculin pendant cinq ans.

«La désignation d'un sixième membre du directoire masculin sans avoir même présélectionné aucune femme ôterait toute crédibilit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant