Une ado de 14 ans contrainte de travailler dans un lycée

le
3
Une adolescente de 14 ans qui habitait chez sa tante a été contrainte de travailler dans un lycée en tant que femme de ménage durant 1 an. Quatre ans après les faits, la jeune fille a pu recommencer une vie nouvelle.

Elle rêvait d'une vie meilleure. À 14 ans, les parents de cette adolescente décident de lui faire quitter la Côte d'Ivoire pour la France. Une tante qui y vit est prête à l'accueillir, elle pourra suivre une scolarité normale et enfin fuir les difficultés.

Mais comme Le Parisien le révèle, sa tante en a décidé autrement. Arrivée chez celle qui doit l'héberger, à Bondy, en Seine-Saint-Denis, cette adolescente va vite se rendre compte que la vie dont elle rêvait est bien loin de celle qu'elle va devoir mener. Sous une fausse identité, sa tante l'envoie dans un lycée. Mais elle n'y va pas pour étudier. Elle y va pour travailler.

Pendant un an, entre 2008 et 2009, la jeune fille fait le ménage au lycée privé Jules-Richard, dans le ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SaasFee le jeudi 28 mar 2013 à 01:44

    Ca rentre de maniere illegale en France, ça vit avec de faux papiers, et après ça coute une blinde en frais de justice / package social. Et vous voudriez la plaindre ?Combien de pays dans le monde (a commencer par les pays d'Afrique) vous foutraient tout ce petit monde (la tante, la niece et la balayeur) dans le priemier avion ?En fait je m'énerve, alors que je ne devrai pas. A partir de cette annee, je ne paye plus mes impots en France

  • laeti453 le samedi 23 mar 2013 à 10:50

    Ah que voilà un commentaire limite!Parce que cette petite est noire, elle ne peut pas aller à l'école?Virons la tanta, oui, mais pas la fille!

  • farouxfr le jeudi 21 mar 2013 à 12:29

    C'est une affaire d'Ivoiriens. Si nous ne voulons plus que de tels faits se reproduisent sur notre sol, soyons plus vigilants et n'acceptons plus n'importe qui ! Exit la Tante et ne plus jamais la revoir et la nièce avec. Elles règlerons leurs comptes au pays et pas aux frais de la République.