Un voyage d'élus français en Crimée suscite l'indignation de l'Ukraine

le
0
Thierry Mariani posant avec une statue d'un militaire russe. 
Thierry Mariani posant avec une statue d'un militaire russe. 

Ce n'est pas la colonie de vacances, mais bien un voyage parlementaire. Pourtant, l'humeur bon enfant du voyage de douze parlementaires fait polémique. Composée de neuf députés LR, un RRDP (groupe à dominante radicale de gauche), un sénateur LR et UDI, la délégation se rendait en Crimée pour faire le point sur les questions « concernant les personnes disparues, la minorité tatare et l'évolution économique de la Crimée ». Emmenée par Thierry Mariani, elle souhaitait également rendre hommage à la guerre de Crimée et le siège de Sébastopol (au XIXe siècle), resté célèbre par le « J'y suis, j'y reste » du général de Mac Mahon.

Bruno Le Roux monte au créneau

Eux y étaient et ne sont pas restés. Mais leur rapide passage a provoqué l'ire de l'ambassade d'Ukraine en France, comme l'a remarqué Le Lab d'Europe 1. En effet, un cliché diffusé sur les réseaux sociaux montre plusieurs parlementaires poser, avec un grand sourire, devant une statue d'un soldat de l'armée russe et d'une autre représentant une petite fille lui tendant un bouquet de fleurs. Cette statue a été inaugurée en juin dernier pour célébrer l'annexion russe de la Crimée, qui appartenait à l'Ukraine depuis 1954. Jacques Myard embrasse la petite fille tandis que Mariani se tient aux côtés du militaire. Dans un tweet, l'ambassade d'Ukraine fustige « l'impudeur absolue de ces parlementaires français exhibant leur fascination pour l'armée...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant