Un viticulteur veut rendre obligatoire l'assurance des vignes

le
0
«Seulement 100.000 hectares de vignes sur 800.000 sont assurés contre la grêle en France», dénonce Jérôme Despey, président du conseil spécialisé vin de FranceAgriMer.

En l'espace de 9 minutes dans la nuit du vendredi 2 au samedi 3 août, Luc de Roquefeuil a perdu 600.000 euros. Pas en jouant de malchance au poker mais en raison d'un orage de grêle qui a haché menu ses 30 hectares de vignes situées à Castelnau, à 15 km au sud de Saint-Émilion. Problème, le viticulteur n'était plus assuré depuis 2010 après un différend avec sa compagnie d'assurance. À plus de 660 euros de prime à l'hectare, soit une facture totale de 20.000 euros, le coût pour assurer ses plans de vigne n'a pas motivé Luc de Roquefeuil à retenter l'expérience. La perte est lourde : «l'équivalent de 200.000 bouteilles à 3 euros pièce au prix de gros», déplore-t-il.

L'histoire de Luc de Roquefeuil, de nombreux viticulteurs la vivent chaque année. «Seulement 100.000 hectares de vignes sur 800...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant