Un viticulteur bordelais condamné à 2 ans de prison pour fraude

le
1
    BORDEAUX, 3 novembre (Reuters) - Le tribunal correctionnel 
de Bordeaux a condamné jeudi le propriétaire de trois châteaux 
du Bordelais à une peine de deux ans de prison ferme pour 
fraude, après la saisie douanière de vins interdits à la vente 
qu'il aurait rachetés pour les mélanger avec ses vins 
d'appellations d'origine contrôlée (AOC). 
    Cette peine a été assortie de pénalités douanières d'un 
montant total de 7,85 millions d'euros et de la destruction des 
8.278 litres de vins saisis en 2012.  
    François-Marie Marret, 55 ans, propriétaire de châteaux en 
appellations Lalande-Pomerol, Saint-Émilion et Listrac-Médoc, a 
annoncé à la presse qu'il ferait appel de ce jugement qu'il a 
qualifié d'"ahurissant" et de "totalement infondé". 
    Son avocate, Me Véronique Vouin, a démenti toute réalité aux 
faits et ajouté que les grandes surfaces Auchan et Intermarché 
désignées dans le dossier comme les clients qui avaient acheté 
des bouteilles frauduleuses ne s'étaient pas portées partie 
civile, seules des organisations professionnelles l'ayant fait.  
    Le tribunal a également condamné le négociant bordelais 
Vincent Lataste à 18 mois de prison avec sursis. 
    Il comparaissait pour avoir demandé à deux courtiers de lui 
trouver des viticulteurs ayant des excédents de vins destinés à 
la distillation. Comme tous les prévenus de ce procès, le 
négociant avait nié à l'audience avoir su que des vins 
ordinaires seraient mélangés à des vins prestigieux.  
    Trois viticulteurs poursuivis pour avoir fourni les vins, 
deux courtiers qui avaient servi d'intermédiaires et un 
chauffeur qui effectuait les livraisons d'un château à l'autre 
ont également été condamnés. 
    "Je ne connais même ces gens-là, je ne les ai jamais 
rencontrés, a dit à Reuters François-Marie Marret. 
 
 (Claude Canellas, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fpelu il y a un mois

    On veut connaitre les vins en question.