Un virus ravive la crainte de cyberguerre

le
0
Le virus Stuxnet s'immisce dans les systèmes de contrôle des centrales et d'usines. Il aurait pu être développé avec le soutien d'un État, jugent les chercheurs, et pourrait cibler l'Iran.

Les experts en sécurité informatique ne savent pas encore quelle est la cible exacte de Stuxnet, ni qui en est à l'origine. Mais ils s'accordent pour dire qu'ils n'avaient jamais vu un virus poser une telle menace dans le monde réel. En gestation depuis un an, ce ver s'immisce dans les infrastructures de contrôle d'usines et de centrales nucléaires. «Ce programme malveillant n'a pas été conçu pour voler de l'argent, envoyer du spam ou voler des données personnelles, mais pour saboter des usines et endommager des systèmes industriels», analyse Eugene Kaspersky, PDG de Kaspersky Lab. «Nous entrons dans une nouvelle ère de cyberguerre et de cyberterrorisme», alerte-t-il.

Pour parvenir à ses fins, Stuxnet exploite toute une série de vulnérabilités dans des systèmes de contrôles industriels. Le degré de sophistication de ce virus prouve que ses concepteurs ont été particulièrement bien renseignés sur leurs cibles et qu'il ne s'agit pas de pirates isolés, jugent a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant