Un violeur en série sur "Adopte un mec"

le
2
Logo du site de rencontres en ligne Adopte un mec.
Logo du site de rencontres en ligne Adopte un mec.

C'est une publicité dont le site de rencontres en ligne "Adopte un mec" se serait bien passé. Un violeur présumé de 26 ans, qui repérait ses victimes sur le site, a été écroué en octobre dernier à Bois-d'Arcy (Yvelines) à la suite des plaintes de huit femmes pour viol, a-t-on appris par Le Parisien. "Willy D."En juillet 2013, les enquêteurs des Mureaux, d'où est originaire "Willy D.", placent ce dernier en garde à vue suite à la plainte d'une femme, pour viol. Le coupable présumé est mis en examen et placé sous contrôle judiciaire.En novembre dernier, l'affaire rebondit. Une deuxième jeune femme porte plainte pour des faits similaires : viol après une rencontre sur Adopteunmec.com.Willy D. est replacé en garde à vue et passe aux aveux. Les enquêteurs se procurent auprès du site matrimonial toutes les conversations du prédateur, et contactent ses conquêtes : six d'entre elles confient alors qu'elles ont été violées par Willy D. Il est écroué à Bois-d'Arcy.Victimes potentiellesLes enquêteurs tentent actuellement de déterminer s'il y a d'autres victimes, et ont demandé un rapprochement judiciaire à l'échelle nationale.Le réseau "Adopte un mec" a de son côté appelé ses abonnées à la prudence, leur recommandant de ne jamais dévoiler leur nom de famille et de prendre rendez-vous dans des lieux publics fréquentés.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mat37330 le jeudi 8 mai 2014 à 16:53

    Je ne rencontre pas autant de femmes que lui.

  • opelin le jeudi 1 mai 2014 à 17:21

    Si les femmes qui cherchent un homme arrêtaient de jouer avec leur smartphone ou de renseigner les réseaux sociaux elles auraient le temps de voir qu'autour d'elles partout il y a des hommes.Ces sites sont la plaie du dialogue social.