Un violent incendie au nord de Los Angeles menace des quartiers résidentiels

le
0
Les pompiers tentent d'éteindre le feu, le 24 juillet à Santa Clarita en Californie.
Les pompiers tentent d'éteindre le feu, le 24 juillet à Santa Clarita en Californie.

Depuis vendredi, le feu a déjà détruit 90 kilomètres carrés de végétation et dix-huit maisons. 1 500 personnes ont été évacuées.

Une fine pellicule de cendre sur les voitures en stationnement, le soleil rougeoyant derrière une épaisse fumée et un nuage noir menaçant surplombant le signe « Hollywood » : le réveil de millions d’habitants de Los Angeles a été intoxiqué, samedi 23 juillet, par l’incendie géant qui ravage les montagnes de l’Angeles National Forest, qui borde les banlieues de la San Fernando Valley et se situe à une quarantaine de kilomètres, à vol d’oiseau, au nord-ouest du cœur de la ville.

Samedi soir, les vents ont tourné, et l’alerte sanitaire a été levée, la cité pouvant retourner à sa pollution habituelle. Mais le bonheur des uns fait le malheur des autres, et l’incendie, toujours hors de contrôle, s’est dirigé vers la ville de Santa Clarita, 180 000 habitants, située au pied des montagnes. Les flammes n’étaient contenues, dimanche soir, que dans 10 % de la zone touchée. Le feu a causé la mort d’un homme – retrouvé dans sa voiture devant sa maison –, l’évacuation de 1 500 personnes, la destruction de dix-huit maisons et la fermeture d’une portion de 65 kilomètres d’autoroute.

Il s’agit du deuxième incendie majeur de la saison estivale dans le sud de la Californie. Fin juin, un feu à 70 kilomètres de Bakersfield, dans la vallée centrale, avait détruit 285 maisons et fait deux morts. Tout l’ouest des Etats-Unis avait alors été touché par des incendies plus ou moins violents, lié à une brusque vague de chaleur.

Sécheresse L’incendie de Santa Clarita, surnommé « Sand Fire » car il ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant