Un viol conjugal devant les assises de Créteil

le
0
Samia Jaber accuse son ex-compagnon de l'avoir violée et frappée à plusieurs reprises. L'accusé reconnaît des violences, mais pas les viols.

À Créteil

«Une nuit en enfer». C'est ainsi que Samia Jaber a décrit le calvaire que lui a fait vivre son propre compagnon et père de son enfant. La jeune femme d'une trentaine d'années a confié aux enquêteurs qu'il lui aurait, un soir de décembre 2010, administré plusieurs coups au visage, devant leur petite fille de 4 ans. Il l'aurait ensuite contrainte à avoir deux rapports sexuels avec lui, malgré ses larmes, protestations et cris. «Je vais te donner des raisons de me détester, sale chienne», lui aurait alors hurlé l'homme qui partageait sa vie. Si son compagnon Fred Caseneuil reconnaît les violences, il conteste les accusations de viol. Selon lui, les rapports sexuels étaient consentis, même si c'était peut-être un peu à «contre-c½ur».

Le lendemain de cette nuit de violence, la jeune femme e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant