Un village espagnol choisit le cannabis pour se renflouer

le
0
Lors d'un référendum organisé mardi, 56% des habitants de Rasquera ont voté pour le projet consistant à louer sept hectares de terre à un association qui y plantera de la marijuana.

«Êtes-vous d'accord avec le plan anti-crise approuvé par la mairie de Rasquera le 29 février?» C'est la question posée mardi par la municipalité du petit village catalan de Rasquera en Espagne qui a soumis à référendum un projet de plantation de cannabis sur le territoire de la commune. Le «oui» a récolté la majorité des suffrages, avec 56,3%, contre 47,3% de «non».

Confronté à une dette de 1,3 millions d'euros, le maire du village, Bernat Pelissa, avait eu en août 2011 la visite de l'Association barcelonaise de consommation privée de cannabis (Abcda), qui lui proposait de louer sept hectares de ses terres agricoles pour y cultiver de la marijuana. Prête à payer un loyer annuel de 550.000 euros, l'association forte de 5 000 membres, représentait, pour la commune l'occasion d'éponger sa dette en deux ans, et ceci en toute légalité. Et de multiplier par plus de dix le prix de location des terres par rapport aux baux normaux.

Grâce au vote de mardi, la municipal

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant