Un village américain bradé à 250.000 dollars

le
0

En vente depuis 14 mois, la commune de Swett dans le Dakota du sud n’a pas trouvé preneur et casse désormais les prix. Pour 250.000 dollars, l’acheteur aura notamment une taverne, une maison hantée et du terrain.

Après le Black Friday, les bonnes affaires continuent. A en croire le Rapid City Journal, quotidien de l’une des principales villes du Dakota du Sud, la petite commune de Swett en vente depuis l’été 2014 a vu son prix passer de 400.000 à 250.000 $ (378.000 à 236.000 euros). Malgré la publicité internationale que la commercialisation de cette bourgade américaine avait su s’attirer, aucune transaction n’a été conclue à ce jour.

Il est vrai que du côté des acquéreurs, il s’agit de trouver un véritable amateur de bourgade fantôme. L’heureux acheteur pourra en effet compter sur une taverne fermée dépourvue de sa licence, une maison vide, réputée hantée, un vaste garage très peu équipé sans oublier 25.000 m² de terrain avec vue imprenable sur les prairies voisines. Si bon nombre de curieux et autres hurluberlus ont fait part de leur intérêt à Stacie Montgomery, l’agent immobilier chargé de la vente, aucun d’entre eux n’a signé.

Un site pour une télé-réalité

Et pourtant les envies ne manquaient pas: du propriétaire souhaitant simplement disposer d’un hameau entièrement à lui à l’accordeur d’orgue à la recherche d’un coin tranquille en passant par l’illuminé souhaitant y installer massivement des femmes russes pour attirer les célibataires de la région sans compter les jeux de mots autour du nom du hameau (Swett se prononce en anglais comme sweat: la sueur) qui militent pour en faire le cadre de publicités pour du déodorant...

Avec un prix cassé, l’agent immobilier espère bien conclure l’affaire. Le profil de ceux qui pourraient trouver là leur «Home, Swett home»? «Des personnes souhaitant être leur propre maire (la commune est indépendante NdlR), des personnes voulant vivre de manière autonome, des sociétés de production à la recherche d’un site pour une télé-réalité, des chasseurs souhaitant créer un refuge de chasse ou tout simplement quelqu’un souhaitant s’acheter un bar», confie-t-elle au Rapid City Journal.

Le hameau de Swett est mis en vente par son propriétaire, Lance Benson, qui avait dû s’en séparer après son divorce avant de le racheter puis de devoir à nouveau le céder à la banque qui avait hypothéqué les lieux.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant