Un vice-président de la Fifa accepte d'être extradé vers les USA

le
0
    ZURICH, 6 janvier (Reuters) - Alfredo Hawit, président 
intérimaire de la Concacaf, la confédération d'Amérique du Nord, 
d'Amérique centrale et des Caraïbes de football, et 
vice-président de la Fifa, a accepté d'être extradé vers les 
Etats-Unis pour y répondre d'accusations de corruption, 
indiquent les autorités suisses, mercredi. 
    "Le bureau du parquet fédéral américain pour le district est 
de New York l'accuse d'avoir accepté des pots-de-vin totalisant 
plusieurs millions de dollars en lien avec la vente de droits à 
différentes sociétés de marketing sportif pour des tournois de 
football en Amérique latine", précise l'Office fédéral de la 
justice (OFJ) dans un communiqué. 
    Hawit, originaire du Honduras, a été arrêté à Zurich en 
décembre et fait partie d'un groupe de 16 personnes accusées par 
la justice américaine de corruption dans l'attribution de droits 
de marketing et de retransmission des matches. 
     
 
 (Joshua Franklin; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant