Un vaste réseau parisien de voleuses à la tire démantelé 

le
0
Les polices française et italienne viennent d'interpeller les chefs présumés d'une bande de jeunes ex-Yougoslaves à qui l'on attribue 60% des larcins commis dans le métro parisien.

«Les Hamidovic sont enfin accrochés!» Mardi, dans l'entourage du préfet de police de Paris, Michel Gaudin, on ne cachait pas sa satisfaction à l'annonce de l'arrestation par la PJ, le matin même, des organisateurs présumés d'un vaste réseau de vol à la tire qui exploite, depuis des années, de jeunes ressortissantes de l'ex-Yougoslavie pour faire les poches des touristes à Paris, Rome ou Madrid.

Parmi les suspects aussitôt placés en garde à vue, onze ont été interpellés en France, à Montpellier, Perpignan et dans la région d'Aix-en-Provence, dans le cadre d'une instruction ouverte par la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris, pour des faits de «traite des êtres humains en bande organisée», mais aussi pour «actes de torture et de barbarie». Car la police a acquis la conviction que les jeunes filles étaient contraintes de voler sous la menace de viols et de violences.

C'est en Italie que la tête de réseau s'était repliée. Le «patriarche 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant