Un Ukrainien pourrait diriger les rebelles à la place d'un Russe

le
1

MOSCOU, 7 août (Reuters) - Un natif de l'est de l'Ukraine pourrait remplacer un Russe à la tête des séparatistes pro-russes, apprend-on jeudi, une mesure susceptible d'apaiser les tensions après les sanctions infligées par l'Occident à la Russie pour son soutien à la rébellion. Les ressortissants russes occupent les positions les plus élevées à la tête des organisations mises sur pied par les séparatistes ukrainiens avec notamment Alexandre Borodaï qui a pris la tête de la République populaire de Donetsk (autoproclamée). Mais Borodaï, dit-on, pourrait être bientôt remplacé par un natif de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko, patron d'une unité rebelle bien armée. Il sera nommé à la tête de la République populaire "pour renforcer l'aile militaire" de la rébellion, explique-t-on. Prié de dire si cette décision visait à faire baisser la tension, la personne interrogée a répondu : "oui". Andreï Pourgine, un des dirigeants de la République populaire de Donetsk, a précisé que les changements en cours de discussion n'avaient pas encore été officiellement entérinés. (Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le mercredi 13 aout 2014 à 12:32

    Qui a descendu le boeing malaysien? la verite http://www.mondialisation.ca/le-vol-mh-17-abattu-par-un-avion-de-chasse-ukrainien/5395582