Un troisième soldat français tué au Mali

le
0
Un militaire de 26 ans du 1er Régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers a été mortellement blessé dans les combats contre les islamistes armés retranchés dans l'Adrar des Ifoghas.

C'est le troisième militaire français à perdre la vie au Mali depuis le début de l'opération Serval, le 11 janvier. Un caporal de 26 ans a été tué samedi dans le nord du pays, a annoncé l'Élysée. Cédric Charenton, qui appartenait au 1er Régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers dans l'Ariège, a péri lors d'une opération des forces françaises contre les «groupes terroristes» dans le massif des Ifoghas, une région montagneuse proche de la frontière algérienne où se sont retranchés les groupes djihadistes.

Tout au long de samedi, les soldats français ont engagé le combat à plusieurs reprises, a précisé l'état-major. Cédric Charenton a été tué en fin d'après-midi en montant à l'assaut d'une position ennemie avec sa section, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Tess...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant