Un troisième groupe de diplomates anonymes s'exprime

le
0
Alors que Nicolas Sarkozy intervient à 20h sur la situation internationale, un collectif de diplomates, le troisième à prendre la parole cette semaine, fustige l'obsession de la diplomatie française «de maintenir le statu quo».

Tenus au devoir de réserve, les diplomates français multiplient depuis le début de la semaine les tribunes anonymes pour se prononcer sur la politique extérieure de la France. Après le groupe Marly, qui a violemment critiqué les orientations de la politique étrangère de la France dans les colonnes du Monde, et le groupe Rostand, qui a pris la défense des options de Nicolas Sarkozy en matière internationale dans Le Figaro, voici le groupe Albert Camus, qui a cette fois-ci choisi comme support le site internet de Libération.

Dans son texte, publié dimanche, le collectif de diplomates dénonce les «prises de position partisanes» des deux précédents groupes. Comme le groupe Marly, pourtant, il insiste sur la responsabilité de Michèle Alliot-Marie dans «la crise actuelle». «Ayons l'honnêteté de reconnaître que si notre ministre des Affaires étrangères, dont la vision du monde est dominée par les questions d'ordre, n'avait pas proposé à Ben Ali la coopération pol

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant