Un troisième etarra présumé arrêté au Pays basque français

le
0
ARRESTATION D?UN ETARRA PRÉSUMÉ DANS LES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES
ARRESTATION D?UN ETARRA PRÉSUMÉ DANS LES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

BORDEAUX (Reuters) - Un membre présumé de l'organisation séparatiste basque Eta, le troisième cette semaine, a été arrêté mercredi au Pays basque français dans le cadre d'un mandat d'arrêt européen (MAE) émis par l'Espagne, a-t-on appris de source policière.

Aitor Zubillaga Zurutuza, 35 ans, interpellé à Sare (Pyrénées-Atlantiques) par la police judiciaire, est soupçonné d'avoir appartenu à un groupe de l'organisation dans la province basque de Guipuzcoa.

Les autorités espagnoles lui reprochent un courrier de menaces à un maire d'une petite commune basque et le jet de trois engins incendiaires contre le local d'un parti politique.

Deux autres etarras présumés avaient été interpellés lundi dans les Pyrénées-Atlantiques, toujours dans le cadre d'un MAE.

Jokin Aranalde, 46 ans, et Beñat Atorrasagasti, 37 ans, ont été remis en liberté et placés sous contrôle judiciaire dans l'attente que leur cas soit examiné par la cour d'appel de Pau.

L'Eta serait responsable de plus de 800 morts en 40 ans de lutte armée pour l'indépendance du Pays basque. Le 20 octobre 2011, l'organisation a annoncé l'abandon définitif de la violence comme moyen de lutte.

Claude Canellas, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant