Un tribunal ordonne au président soudanais de rester en Afrique du Sud

le , mis à jour à 17:22
0

JOHANNESBURG, 14 juin (Reuters) - Un tribunal sud-africain a ordonné dimanche à Omar al Bachir, recherché par la justice internationale, de rester en Afrique du Sud dans l'attente de sa décision sur une requête de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, qui réclame l'arrestation du président soudanais. Le juge Hans Fabricuis a ajourné l'audience à 09h30 GMT lundi et a invité le gouvernement sud-africain "à prendre toutes les mesures nécessaires" pour empêcher d'ici là Omar al Bachir de quitter le pays. Le président soudanais se trouve à Johannesburg pour un sommet de l'Union africaine (UA). Il est recherché depuis plusieurs années par la justice internationale pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité au Darfour, dans l'ouest du Soudan. Dans un communiqué, la CPI a appelé samedi soir "l'Afrique du Sud, qui a toujours contribué à renforcer la Cour, à n'épargner aucun effort pour assurer l'exécution des mandats d'arrêt" visant le président soudanais. (Joe Brock; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant