Un trésor découvert à Madagascar, peut-être celui d'un pirate célèbre

le
1
Un trésor découvert à Madagascar, peut-être celui d'un pirate célèbre
Un trésor découvert à Madagascar, peut-être celui d'un pirate célèbre

Le trésor du célèbre pirate William Kidd gît-il depuis le XVIIe siècle au large de Madagascar ? C'est ce qu'espèrent des explorateurs américains, qui ont remonté jeudi un lingot d'argent de 45 kg découvert dans une épave qui pourrait être le navire de «Capitaine Kidd».

Les opérations de recherche sont entièrement filmées par une société de production britannique, sous la direction de l'archéologue Barry Clifford. Ce qui suscite l'inquiétude de l'Unesco, qui redoute que la rigueur scientifique requise pour fouiller un site aussi précieux ne soit sacrifiée à l'intérêt commercial des promoteurs du projet.

«Au fond, c'est une équipe de tournage qui intervient directement sur un site archéologique. Ce ne devrait pas être autorisé», a déclaré Ulrike Guérin, experte en archéologie sous-marine à l'Organisation des Nations unies pour la science et la culture (Unesco).

Île Sainte Marie: Découverte d’une épave et d’un trésor dans les eaux de l’Îlot Madame à Ste Marie pic.twitter.com/nJFSCtr4oj— PrésidenceMadagascar (@PresidenceMada) 7 Mai 2015

Quinze ans de recherches

C'est Barry Clifford lui-même qui a remonté du fond de la mer le lingot d'argent, qui gisait dans la «Baie des pirates», au large de la petite île de Sainte-Marie, au nord-est de Madagascar. Il l'a remise au président Hery Rajaonarimampianina, venu assister à l'événement avec des membres de son gouvernement et les ambassadeurs des Etats-Unis et de Grande-Bretagne.

Soldiers guard the silver treasure with the President of Madagascar in the background. pic.twitter.com/elBlVVBZrb— Martin Vogl (@martinvogl) 7 Mai 2015

Des soldats gardent le lingot, avec le président malgache en arrière-plan.

«Nous avons découvert treize navires dans la Baie des pirates et nous avons travaillé sur deux d'entre eux durant dix semaines, le Fire Dragon et le navire du Capitaine Kidd, l'Adventure Galley», a précisé Barry ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pier4564 le mardi 12 mai 2015 à 13:18

    l'unesco s'inquiète, mais que font ils? que paient ils? de beaux parleurs qui ne font rien d'autre que dilapider l'argent public!