Un transat pour bébé avec support pour tablette contesté aux USA

le
0

BOSTON (Reuters) - Une association de défense de l'enfance aux Etats-Unis a invité Fisher-Price, fabricant de jouets et d'articles de puériculture, à cesser la vente d'un transat pour bébé équipé d'un support pour tablette numérique.

"En fabriquant un appareil bloquant l'enfant devant un écran, même s'il est trop jeune pour se tenir assis, Fisher-Price décourage les interactions qui sont essentielles à l'apprentissage et à un développement sain", écrit le docteur Susan Linn, directrice de Campaign for a Commercial-Free Childhood, dans un communiqué publié mardi.

"Les bébés grandissent lorsqu'on leur parle, qu'on joue avec et qu'on les prend dans ses bras, pas lorsqu'ils sont seuls devant un écran", ajoute-t-elle.

Son association cite une étude de l'Académie américaine de pédiatrie selon laquelle le temps passé devant des écrans par un enfant de moins de deux ans est lié à des retards de langage, à des perturbations du sommeil et à des problèmes d'apprentissage ultérieurement dans l'enfance.

Juliette Reashor, porte-parole de Fisher-Price, filiale de Mattel, a souligné mercredi dans un communiqué que les parents ayant acheté un tel transat en étaient satisfaits et que ce siège n'était de toute façon pas censé être un appareil éducatif.

Daniel Lovering; Bertrand Boucey pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant