Un trafic de viande cheval découvert

le
0
Dans l'est de la Fance, une filière belge aurait racheté des chevaux de selle, avant de les revendre à des abattoirs, malgré un risque toxique pour les consommateurs. Une enquête a été ouverte.

De la prairie à l'étal du boucher. Une enquête a été ouverte après la découverte d'un trafic de chevaux de selle écoulés frauduleusement dans des rayons alimentaires. Complices, des maquignons promettaient aux propriétaires concernés -centres équestres et particuliers- une «retraite paisible» à leurs montures qui finissaient en réalité à l'abattoir, dans l'est de la France.

A l'origine, une plainte déposée par le centre équestre de Rethel (Ardennes). Selon son avocat, Me David Boscariol, un maquignon domicilié dans les Ardennes se serait présenté au printemps dernier au centre. Celui-ci avait posté une annonce pour placer deux chevaux en retraite. L'homme aurait alors prétendu que les chevaux serviraient à encadrer des poulains dans un haras.

«Ce réseau mafi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant