Un trafic d'organes mis au jour au Kosovo

le
0
Des donneurs turcs, moldaves ou kazakhs vendaient un rein au «Docteur Vautour», qui vient d'être interpellé.

Située à l'extrémité d'une route boueuse qui s'étire à travers champs, non loin de l'aéroport international de Pristina, la maison rose qui abritait jadis la clinique Medicus est désormais abandonnée. Malgré les stores qui obstruent ses larges baies vitrées, on devine ici un lit d'hôpital, là une blouse blanche. Dans un vestibule situé à l'arrière du bâtiment, des cartons de matériel médical attendent, empilés, comme si quelque employé allait venir les ranger. Sur une étiquette rouge, six lettres blanches composent le nom du docteur Sonmez.

Deux ans après la découverte de la clinique Medicus, l'enquête conduite par les policiers du Kosovo et de l'agence européenne Eulex a connu mardi soir un brusque rebondissement avec l'arrestation, à Istanbul, de ce chirurgien turc de sinistre réputation. Présenté mercredi aux magistrats stanbouliotes, Yusuf Sonmez a été libéré sous caution avec interdiction de quitter le territoire. «Nous allons continuer de travai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant