Un tiers des profs prêts à changer de job

le
0
C'est le résultat d'une enquête menée auprès de plus de 150.000 personnes travaillant dans le secondaire. Néanmoins, près de 70% d'entre eux estiment que le climat scolaire est bon dans leur établissement.

Près d'un tiers des personnels d'éducation envisagent de quitter leur job, en raison des tensions régnant au sein des équipes adultes. «Le harcèlement est bien un facteur de décrochage professionnel», souligne Éric Debarbieux, spécialiste de la violence scolaire. Trois mois et demi après son arrivée à la tête de la délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire, le chercheur présentait le 26 février une enquête d'ampleur inédite, menée auprès de 156.000 personnels du second degré.

Parmi eux, 26 % estiment que la violence est présente dans leurs établissements. Une proportion qui atteint 64 % dans l'éducation prioritaire.

L'école n'est pas à feu et à sang

«Il ne faut pas minimiser ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant