Un tiers des lectures numériques sur tablettes et mobiles

le
0
Un tiers des lectures numériques sur tablettes et mobiles
Un tiers des lectures numériques sur tablettes et mobiles

Les lectures sur mobiles et tablettes représentaient à la mi-2013 le tiers du total des lectures numériques contre un quart seulement un an plus tôt, indique jeudi l'étude Audipresse One, qui mesure l'audience de la presse en France.Le nombre de Français munis de tablettes, soit 8,6 millions (16,7%) à la mi-2013, a été multiplié par 2,5 en un an et les 20,6 millions de possesseurs de smartphones (40% de la population), représentent une hausse de 26%.Les lectures numériques "suivent la même progression que celle de l'équipement", constate l'étude. "Au global, le volume de lectures numériques progresse de 14%" et, désormais, les lectures mobiles et tablettes représentent 33% du total, contre 67% pour le web fixe. "Nous étions à un sur quatre il y a un an", a déclaré à l'AFP Nicolas Cour, directeur général d'Audipresse.Pour Audipresse, 23,1 millions de Français (45% du total) lisent "au moins un titre de presse en version numérique" au minimum une fois par mois sur un ordinateur fixe ou un site mobile, en application ou en version PDF"Avec 49,8 millions de lecteurs chaque mois, soit 97% de la population, la presse est un média puissant", souligne Audipresse pour qui les Français lisent en moyenne 6,4 titres différents (1,4 quotidiens et 5 magazines) en presse papier."L'audience n'est pas la diffusion. En audience, c'est-à-dire en nombre de lecteurs et non pas en nombre d'exemplaires diffusés, on reste stable", a commenté Nicolas Cour."Mais ce n'est pas parce que l'on est friand de nouvelles technologies que l'on délaisse la lecture papier pour autant", poursuit l'étude, selon laquelle le nombre de titres lus par les "hyper-connectés (possesseurs à la fois d'un ordinateur, d'une tablette et d'un smartphone), est supérieur à la moyenne". Ce chiffre s'élève à 7 titres contre 6,9 pour les personnes équipées de la seule tablette et 6,6 pour les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant