Un ticket Bruguera-Champion pour Gasquet

le
0
Un ticket Bruguera-Champion pour Gasquet
Un ticket Bruguera-Champion pour Gasquet

Hier soir, Richard Gasquet a fait un match solide pour écarter l'Américain Johnson au 2e tour du Masters 1000 de Paris-Bercy (6-4, 7-6 [11] après avoir été mené 2-6 dans le jeu décisif et sauvé six balles de set). Le premier d'une nouvelle ère. Fini, en effet, le binôme Grosjean-Bruguera, qui entraînait le n° 4 français depuis décembre 2013. Le premier, conseiller de Gasquet depuis 2011 et accaparé par ses multiples casquettes de directeur de tournoi (Montpellier et Anvers) ou consultant télé, a pris l'initiative de cette séparation.

 

Grosjean laisse la place à... Thierry Champion, qui reste pourtant officiellement le coach de Benoît Paire, qu'il suit depuis la mi-août ! Dans le passé, Champion, 50 ans, a déjà collaboré avec Monfils, Benneteau, Mathieu ou Escudé. « Mais je n'ai pas lâché Benoît, on collabore toujours », a-t-il expliqué en descendant des tribunes, précisant que Paire était d'accord pour le « partager » et qu'il conserverait ses activités de consultant.

 

Depuis cinq ans, Gasquet fonctionne par paire (Grosjean-Deblicker, Grosjean-Piatti, Grosjean-Bruguera). « Seb (Grosjean) voulait passer plus de temps avec sa famille et je le remercie. J'ai fini trois saisons dans le top 10 avec lui. En 2010-2011, il m'a redonné le goût du tennis, souffle Gasquet. Si j'avais pu, j'aurais fait toute ma carrière avec lui. Ensuite, le choix s'est très vite porté sur Thierry. Il a la fibre et peut me faire progresser. Je pense pouvoir aller plus haut. »

 

Plus de 2 000 places restent en vente pour la session en matinée aujourd'hui. L'occasion de voir Nishikori, Pouille, Tsonga et Djokovic sur le central à partir de 12 €.

 

MÉMO PARIS-BERCY

Hier. Les principaux résultats.

1er tour : MAHUT b. Klizan (Svq) 4-6, 6-4, 6-3 ; Lopez (Esp) b. HERBERT 7-6 [3], 6-4 ; Troicki (Ser) b. MANNARINO 6-4, 3-6, 7-6 [5].

2e tour : GASQUET (n° 12) b. Johnson (EU) 6-4, 7-6 [11].

Aujourd’hui. 2e tour. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant