Un thon rouge vendu 1,38 million d'euros

le
0
Le thon rouge, une espèce symbolique de la détresse actuelle de la biodiversité marine...
Le thon rouge, une espèce symbolique de la détresse actuelle de la biodiversité marine...

C'est trois fois plus que le record établi l'année dernière.


Beaucoup plus cher que le caviar, il y a le thon rouge, trésor d'une biodiversité marine qui périclite. Espèce surexploitée, symbole d'un écosystème oppressé de toutes parts, il semble cependant moins menacé depuis quelques mois, ce qui n'empêche pas nombre d'associations de protection de l'environnement de s'offusquer des quotas de pêche adoptés par les autorités européennes, jugés encore trop élevés.


Parce que le renouvellement des stocks est loin d'être assuré, le thon rouge est aussi un poisson coûteux. Pesant la bagatelle de... deux cent vingt-deux kilos, l'un de ses spécimens a même été vendu un million trois cent quatre-vingt mille euros ce week-end (soit environ six mille euros le kilo) au grand marché aux poissons de Tsukiji (Tokyo, Japon), à l'occasion de la première criée de l'année.



« Être à la hauteur des attentes de mes clients »


Une somme astronomique et un record pulvérisé puisque le précédent thon rouge le plus cher a coûté moins de cinq cent mille euros. Déjà vainqueur de l'enchère de 2012, Kiyoshi Kimura a de nouveau mis la main à la pâte samedi.


Interrogé par nos confrères de l'agence de presse Jiji, il a justifié l'investissement par sa volonté d'« être à la hauteur des attentes de (ses) clients, qui veulent manger le meilleur thon possible comme l'an dernier ». Force est de reconnaître que les restaurateurs à ce point soucieux du bien-être de leur clientèle ne courent pas les rues.


Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant