Un texte sur les gens du voyage au Parlement au printemps

le
9
UN TEXTE SUR LES GENS DU VOYAGE AU PARLEMENT AU PRINTEMPS PROCHAIN
UN TEXTE SUR LES GENS DU VOYAGE AU PARLEMENT AU PRINTEMPS PROCHAIN

PARIS (Reuters) - Une proposition de loi socialiste sur les gens du voyage sera présentée au Parlement français au printemps prochain et non pas cet automne comme initialement prévu, a déclaré vendredi Dominique Raimbourg, qui est chargé de la rédiger.

Ce texte, qui a pour objet de créer davantage d'aires de stationnement et de faciliter le démantèlement des camps illégaux, concerne principalement les gens du voyage, qui sont Français, contrairement aux Roms venus pour l'essentiel de Roumanie et de Bulgarie, actuellement au centre d'une vive polémique politique en France.

Dominique Raimbourg a confirmé à Reuters que son texte proposerait l'abrogation totale de la loi de 1969 relative à "l'exercice des activités ambulantes et au régime applicable aux personnes circulant en France sans domicile ni résidence fixe".

Le Conseil constitutionnel a abrogé partiellement cette loi mais a maintenu le très controversé "livret de circulation" qu'ils doivent porter en permanence sur eux et le seuil maximal de 3% de gens du voyage dans une commune.

Outre la suppression du livret de circulation, le texte incitera à la création de davantage d'aires de stationnement et de terrains dits "de grand passage".

"Il faut aussi trouver les moyens d'accélérer l'évacuation lorsque les conditions légales d'accueil sont remplies, c'est-à-dire qu'il y a des terrains d'accueil et des terrains de grand passage", a-t-il dit.

"Il y a encore du travail", a ajouté Dominique Raimbourg, selon lequel la polémique entre le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, et son homologue du Logement, Cécile Duflot, à propos des Roms était "une tempête dans un verre d'eau".

Une nouvelle réunion sur la proposition de loi est prévue la semaine prochaine afin de "retravailler" le texte avec des représentants des différents ministères (Justice, Intérieur, Logement) et des parlementaires intéressés par le sujet.

Le député socialiste s'apprête aussi à lancer une série de consultations auprès des associations d'élus.

Emile Picy

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le vendredi 27 sept 2013 à 19:08

    Ca, c'est pour les "gens du voyage" français ... Pour les "Roms", il n'y a pas de boulot en France pour eux : dehors !

  • knbskin le vendredi 27 sept 2013 à 19:06

    Exact, gouraudp ... Au nom de quelle théorie vaseuse devrions-nous avoir des lois pour gérer des modes de vie incompatibles avec la société actuelle ? Ca peut se concevoir pour certaines CORPORATIONS (cirques, fêtes foraines, marchés, etc.) mais certainement pas pour des POPULATIONS. C'est le METIER qui doit définir d'éventuelles lois spécifiques, pas l'ETHNIE !!

  • M1693744 le vendredi 27 sept 2013 à 17:59

    tout est dû sinon on casse tout....voilaet de quoi vivent t'ils ?rempaillage de chaises et ventes de muguet ?caravanes de 10m, berlines haut de gammes....a un moment, il va falloir arreter cet assistanat et cette politique de l'autruche

  • gouraudp le vendredi 27 sept 2013 à 17:55

    Je ne comprends pas pourquoi on les appelles gens du voyage et pourquoi faut il leurs construire des aires d'accueil ou ils vont seulement pendant les vacances.Regardez en automne , hiver , printemps jamais un seul stade d'envahit, jamais un terrain privé ou public de squatter les problèmes viennent seulement en été quand tout le monde veut allez au plus prêt de l'eau afin de passer des vacances pas cher et cool, le reste du temps ils sont chez eux bien tranquilles et ils ne voyagent pas...

  • M1693744 le vendredi 27 sept 2013 à 17:52

    on ouvre la porte :)bienvenue

  • slivo le vendredi 27 sept 2013 à 17:42

    Typique de la France- un problème: on créé une loi... Ca ne change rien mais on estime que tout est réglé; au suivant...

  • lorant21 le vendredi 27 sept 2013 à 17:22

    Il ya plusieurs type de population: le "gens du voyage" (français) pour lesquels le problème est qu'ils arrivent à 200 caravanes alors que les lieux d'accueil sont prévus pour 4 fois moins et qui ne sont pas toujours sympathiques.. et les ROMs (roumains, bulgares, ..) qui créent des bidonvilles fixes et, il faut être clair, vivent de rapines et de mendicité plus ou moins forcée..

  • nebraska le vendredi 27 sept 2013 à 17:08

    Il va réellement falloir penser à s'armer !!!

  • nebraska le vendredi 27 sept 2013 à 17:08

    C'est quoi cette K.onn.erie ??? On va légaliser les bidonvilles maintenant ???