Un test sanguin pour savoir si l'on vieillit trop vite

le
0
Une société espagnole lance un test ADN qui détermine l'âge du corps du patient, offrant un indice sur son espérance de vie. Mais le concept soulève des questions éthiques.

Les tests ADN ont ceci de séduisant qu'ils donnent l'illusion de pouvoir prédire l'avenir, cet inconnu si angoissant. Une société espagnole suscite ainsi beaucoup d'intérêt en mettant sur le marché un test touchant à l'interrogation ultime : notre espérance de vie. La technique, basée sur la mesure des télomères, des capuchons d'ADN à la pointe des chromosomes, permet de savoir si l'organisme du patient vieillit prématurément.

Le test sanguin proposé par Life Length est basé sur le principe que les télomères raccourcissent à mesure que les cellules du corps se renouvellent. Au bout d'un moment, ces capuchons deviennent si courts que la cellule ne peut plus se répliquer : il ne lui reste alors qu'à se dégrader et mourir. C'est le vieillissement cellulaire. Le test proposé par Life Length permet de déterminer si le patient a des télomères plus courts que la normale à son âge, ce qui induirait un vieillissement accéléré.

A 50 ans, on peut avoir un corps qui...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant