Un test pour prédire le mal aigu des montagnes

le
0
Environ 30% des gens réagissent mal à une montée brutale en altitude et développent des symptômes imprévisibles, parfois graves.

Le «mal aigu des montagnes» frappe une personne sur trois, de façon totalement imprévisible. Ce syndrome se manifeste au-delà de 2500 mètres d'altitude par des nausées, des vertiges, des céphalées, une irritabilité, des insomnies et une grande fatigue. Dans 2% des cas, il peut aussi se traduire par un œdème pulmonaire ou cérébral qui provoquera le coma, voire la mort.

Alors qu'un nombre grandissant de touristes fréquentent la montagne, une équipe de chercheurs français et italiens vient de présenter un test permettant d'identifier les personnes vulnérables avant qu'elles ne s'exposent trop longtemps.

«Le mal des montagnes survient à cause de la baisse de la pression atmosphérique, lorsque la montée en altitude se fait trop rapidement, souligne le Dr Pierre Belleudy, médecin auprès de la Fédération française de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant