Un test génétique de paternité dès la douzième semaine

le
0
Commercialisé depuis quelques jours aux États-Unis, ce test réalisé grâce à une prise de sang chez la mère est déjà controversé en France.

Être certaine de l'identité du père de son enfant avant même la naissance de celui-ci, grâce à une simple prise de sang. C'est ce que propose, depuis quelques jours, la firme américaine DNA Diagnostics Center (DDC), qui se présente comme le leader des tests de paternité et autres tests génétiques dans le monde. Fondé sur l'analyse de l'ADN f½tal dans le sang maternel, ce test prénatal peut être pratiqué dès la douzième semaine de grossesse, sans risque pour le f½tus et avec une fiabilité de 99,9%, affirme le Dr Michael Baird, du département scientifique de DDC. Le coût est de 1 625 dollars (1.130 euros), et les résultats sont obtenus en cinq jours.

Un acte « délirant »

Après la vogue des kits ADN de recherche de paternité -comparant le patrimoine génétique d'un enfant à celui de son père supposé-, déjà très controversés, Il est dorénavant possible de vérifier une filiation avant même la naissance. Pour la firme américaine qui en a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant