Un témoin entendu dans l'agression du CRS

le
0
Touché par un pavé jeté d'un immeuble, l'homme est toujours plongé dans un coma artificiel mais montre des signes encourageants selon les médecins. Un témoin aurait aperçu les auteurs de l'agression.

Deux jours après l'agression d'un CRS, grièvement blessé par un pavé jeté du haut d'un immeuble à Noisiel en Seine-et-Marne, l'enquête progresse pour retrouver les responsables. Jeudi après-midi, selon Le Parisien, un témoin clé a été entendu par la brigade criminelle de la police judiciaire de Versailles. L'homme aurait vu les agresseurs prendre la fuite. Selon le quotidien, il s'agirait «d'au moins deux jeunes, qui seraient redescendus dans une cage d'escalier, après avoir brisé un hublot de plafond». Ces suspects seraient montés sur le toit-terrasse d'un immeuble où ils avaient préparé un amas de pavés en guise de munitions. Ils seraient redescendus bien plus loins, après avoir couru sur le toit. Lorsqu'il a reçu le pavé, le CRS ne portait pas de casque mais un simple calot.

Par ailleurs, son état de santé évolue. «Selon ses médecins, les choses vont plutôt mieux qu'hier», a déclaré jeudi soir Claude Guéant après avoir rendu visite dans un hôpita

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant