Un témoin de l'accident de Joué-lès-Tours raconte 

le
0
REPORTAGE - Un médiateur, présent lors du drame qui a coûté la vie à une fillette, évoque la tentative de sauvetage de l'instituteur et la réaction effondrée du gendarme.

Après le drame de Joué-lès-Tours, Le Figaro a recueilli le témoignage d'un des témoins directs de l'accident. Kamel, médiateur de rue, explique que l'instituteur a poussé des enfants contre la barrière pour éviter la camionnette. Il a aussi vu un petit garçon faire de même avant d'être fauché par le véhicule. Selon Kamel, le gendarme, après le choc, se tenait la tête entre les mains, et s'est aussitôt précipité pour aider les témoins présents à sortir les corps coincés sous la camionnette. Les secours sont arrivés dix minutes après.

Mardi matin, à l'entrée de l'école élémentaire Mignonne de Joué-lès-Tours, dont une vingtaine d'enfants ont été percutés lundi par la camionnette de la gendarmerie, les visages sont fermés et dignes. Dès leur arrivée, les enfants et les parents sont conduits vers la cellule psychologique avant le début des cours. Beaucoup sont cependant restés chez eux, après une nuit blanche.

Dans le quartier de La Rabière, où se cü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant