Un taux de dépôt négatif à la BCE est "tout à fait imaginable"

le
10
UN TAUX DE DÉPÔT NÉGATIF LA BCE JUGÉ "TOUT À FAIT IMAGINABLE", SELON BENOÎT COEURÉ
UN TAUX DE DÉPÔT NÉGATIF LA BCE JUGÉ "TOUT À FAIT IMAGINABLE", SELON BENOÎT COEURÉ

par Paul Carrel et Eva Taylor

FRANCFORT (Reuters) - Le passage du taux de dépôt de la Banque centrale européenne en territoire négatif est "une option tout à fait imaginable" a déclaré à Reuters Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE, des propos qui ont entraîné un affaiblissement de l'euro.

Le statut du dispositif de lutte contre les crises souveraines au sein de la zone euro, connu sous le nom de programme OMT, est inchangé, a par ailleurs dit Benoît Coeuré lors d'une interview.

Il a ajouté que la BCE n'avait pas besoin actuellement d'activer le programme OMT.

"Le statut du programme OMT n'est pas modifié. Il est prêt à être utilisé mis il est hautement improbable qu'il doive être utilisé actuellement", a déclaré Benoît Coeuré.

La Cour constitutionnelle allemande a annoncé vendredi qu'elle transmettrait à la Cour de justice de l'Union européenne une plainte déposée contre la Banque centrale européenne au sujet de son programme d'achats obligataires (OMT), s'abstenant ainsi de la sanctionner elle-même.

Elle a toutefois souligné qu'il y avait d'importantes raisons donnant lieu de supposer que le programme "va au-delà du mandat de politique monétaire de la BCE et est ainsi en infraction vis-à-vis des prérogatives des Etats membres et de l'interdiction d'un financement monétaire du budget".

RISQUE DE 'DELEVERAGING'

Benoît Coeuré a dit que le passage du taux de dépôt de la BCE en territoire négatif afin de pousser les banques à développer les crédits à l'économie était une "option tout à fait imaginable".

"C'est quelque chose que nous examinons très sérieusement. Mais il ne faut pas trop en attendre", a-t-il ajouté.

L'euro a accentué ses pertes après ces déclarations notamment contre la livre sterling, revenant à 81,96 pence à 15h10 GMT, au plus bas depuis le 31 janvier.

La Banque d'Angleterre a de son côté révisé en hausse ses prévisions de croissance pour les trois ans qui viennent et laissé entendre mercredi qu'une première hausse des taux pourrait n'intervenir que dans le courant de l'année 2015.

La BCE a maintenu sa politique monétaire inchangée lors du conseil des gouverneurs du 6 février, tout en se disant prête à agir si nécessaire, notamment sur la base de ses nouvelles projections économiques qui seront publiées le mois prochain et incluront pour la première fois des prévisions pour 2016.

La revue de la qualité des actifs (AQR) des principales banques de la zone euro que la BCE mène cette année avant d'assurer, en novembre, la supervision directe des banques du bloc monétaire pourrait conduire certains établissements à réduire la taille de leur bilan, a aussi prévenu Benoît Coeuré.

"Il y a un risque que nous constations une nouvelle vague de réduction du levier (deleveraging) quand les résultats de la revue de la qualité des actifs seront connus", a-t-il dit.

"Mon appel personnel aux superviseurs serait que cet ajustement soit effectué par une augmentation des fonds propres plutôt que par une réduction des portefeuilles de crédit."

Les autorités européennes procèdent à une série d'audits et de tests afin d'évaluer la capacité des banques à résister à une crise éventuelle sans avoir à solliciter les finances publiques, ce qui pourrait contraindre certaines d'entre elles à lever des fonds propres supplémentaires ou à procéder à de nouvelles réductions de la taille de leur bilan.

Marc Joanny pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le mercredi 12 fév 2014 à 19:33

    C'est de la roupette de sansonnie ...

  • virot123 le mercredi 12 fév 2014 à 19:02

    ils ont rien compris les commentateurs !actuellement les banques préfèrent déposer de l'agent à la BCE plutôt que de l'injecter dans l'économie parce que même si ça rapporte peu, ça leur parait plus sur. avec des taux négatifs, les banques préféreront quand même le prêter à des entreprises. ça n'a rien à voir avec les petits dépôts des particuliers sur lesquelles elles ne gagnent rien.les banques gagnent en facturant cher des services et des opérations. En plus ça fait baisser l'euro !

  • retornaz le mercredi 12 fév 2014 à 19:00

    Réponse à marsupi8Les dépôts à taux négatif sont destinés aux banques uniquement.Aujourd'hui, pour leurs excédents, elles ont 2 solutions :- les prêter aux particuliers, entreprises,- les mettre en pension à la BCEPour les inciter à les prêter, la BCE rémunérera les comptes de dépôt des banques à taux négatif (et encore, il s'agit d'un taux facial auquel il faut retrancher l'inflation).

  • r.espic le mercredi 12 fév 2014 à 18:52

    Retirez votre argent et Achetez du tangible.

  • marsupi8 le mercredi 12 fév 2014 à 18:31

    tu depose 20 euros et 1 semaine plus tard ta 17 euros cool! j vous dit pas l effet que sa aurassur les gens ! 1929 serait de la roupis de chansonette si une telle inepsie venait a voir le jour !!!!!!!!!!

  • guerber3 le mercredi 12 fév 2014 à 18:30

    Le système est pou.rri jusqu'à l'os et montre les limites de la cor.ruption mondiale...ça va se terminer bientôt...!!!

  • d.wilde le mercredi 12 fév 2014 à 18:25

    Ca sent le paté tout ça ...Et en plus la Grèce qui n'a pas besoin d'un nouveau plan d'aide !Tout va bien, dormez tranquille brave gens, rien ne sortira avant les élections européennes histoire de ne pas affoler les Peuples.Dommage pour eux car en France, il y a déjà 34% de personnes qui se sont réveillées (enfin officiellement au dire du sondage paru ce matin).Pour ma part, j'espère que nous sommes plus nombreux !

  • debector le mercredi 12 fév 2014 à 18:18

    lol de lol

  • F.JABRY le mercredi 12 fév 2014 à 18:14

    Retirez vos dépôts et achetez de l'Or

  • M3435004 le mercredi 12 fév 2014 à 18:02

    Un truc incompréhensible ! Autant garder le pognon et ne pas déposer.