Un système révolutionnaire pour compter les manifestants

le
2
Un système révolutionnaire pour compter les manifestants
Un système révolutionnaire pour compter les manifestants

Une nouvelle technologie va peut-être permettre de mettre un terme aux éternelles querelles sur les bilans chiffrés des manifestations. La société toulousaine TrenCube lance à cet effet un capteur muni d'une simple puce, capable de pister les smartphones des passants grâce aux réseaux WiFi. Des données qui permettront - avec juste ce qu'il faut d'extrapolation statistique -, d'évaluer précisément la fréquentation d'une rue à une heure donnée. Guillaume Denis, créateur de TrenCube, promet même des collectes "semblables à celles livrées par Google Analytics". La start-up, déclarée à la Cnil, tient toutefois à préciser qu'elle n'utilisera "aucune donnée de clients, pas même leur numéro de téléphone". Le capteur est mis gratuitement à la disposition de ces derniers, puis TrenCube leur loue l'accès aux données sur une plateforme web. "Cette solution peut aussi bien intéresser les services publics que les commerçants, notamment pour comparer le trafic de la rue à leurs entrées en magasin", a confié Guillaume Denis au journal économique toulousain Touleco. Guerre des chiffresAujourd'hui, et depuis les années 1960, la police et les syndicats - parfois équipés de surcroît d'un compteur mécanique -, se basent sur la longueur du défilé, la largeur des rues, le nombres de personnes par rangée et la vitesse à laquelle elles avancent. Un système rudimentaire, maintes fois décrié.En 2006 notamment, lors des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6197799 le jeudi 1 mai 2014 à 22:54

    Pour les défilés des syndicats le 1er mai, j'espère que leur système était équipé d'une loupe à fort grossissement !

  • lompala le jeudi 1 mai 2014 à 18:42

    Ridicule et mensonger ! Tout le monde n'a pas un smartphone dans sa poche!!