Un système de télécoms dernier cri pour la SNCF

le
0
Cet équipement numérique permettra aux trains de mieux communiquer entre eux.

Un grand plateau sur lequel règne un silence parfait. Un peu partout, des ordinateurs et des écrans plasma avec des lignes de code hermétiques pour le néop­hyte. Sur les bureaux, rien ne ­traîne. Un groupe électrogène n'est pas loin, au cas où il y aurait une coupure de courant. Bienvenue au centre de supervision de SFR à la Défense. Dans un angle est installée l'équipe de GSM Rail ­organisée en 3×8 pour tourner 24/24 heures. Sa mission: vérifier en temps réel que rien ne cloche sur le réseau des voies ­ferrées utilisées par la SNCF . Début d'incendie, panneau de signali­sation déficient... c'est ici que les informations remontent grâce à un système de télécoms sophistiqué avant d'être répercutées sur les équipes d'interventi on si ­besoin est.

Pour mener cette opération à bien, l'État a choisi la forme du partenariat public-privé. Avec un appel d'offres remporté définitivement en février 2010 par Synerail qui regroupe Vinci, SFR et Axa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant