Un « syndrome asphyxique » pourrait expliquer la mort d'Adama Traoré

le
0
Rassemblement en mémoire d'Adama Traoré, le 22 juillet.
Rassemblement en mémoire d'Adama Traoré, le 22 juillet.

Selon « L’Obs », les deux expertises médicales évoquent une asphyxie. Or, les gendarmes qui ont interpellé le jeune homme, dans le Val-d’Oise, le 19 juillet ont assuré aux enquêteurs : « Il a pris le poids de nos corps à tous les trois. »

Une nouvelle piste, celle du « syndrome asphyxique » pourrait expliquer la mort d’Adama Traoré, 24 ans, lors de son interpellation dans le Val-d’Oise, le 19 juillet.

Selon des informations publiées vendredi 29 juillet sur le site Internet de L’Obs, les gendarmes qui ont interpellé Adama Traoré ont raconté leur version des faits aux enquêteurs : « Nous avons employé la force strictement nécessaire pour le maîtriser. » Et ils ajoutent : « Il a pris le poids de nos corps à tous les trois au moment de son interpellation. » Or, les conclusions des deux expertises médicales évoquent un « syndrome asphyxique » à l’origine de la mort d’Adama Traoré.

Toujours selon L’Obs, le nouvel avocat de la famille d’Adama Traoré, Yassine Bouzrou, se demande donc si le jeune homme ne serait pas mort après « une compression thoracique, méthode habituellement utilisée au cours de certaines interpellations, dont on sait qu’elle peut être mortelle ».

La famille accuse de « bavure » Deux autopsies ont déjà été réalisées, excluant que le jeune homme de 24 ans ait subi des violences. Mais la cause du décès n’est toujours pas formellement établie. La famille a donc demandé une nouvelle expertise médico-légale qui a été refusée, a annoncé vendredi le procureur de la République de Pontoise.

La famille d’Adama Traoré accuse de « bavure » les gendarmes qui ont procédé à son interpellation. La mort d’Adama Traoré avait entraîné plusieurs nuits de violences dans la petite ville de Beaumont-sur-Oise, où il...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant