Un suspect mis en examen dans l'affaire Merah

le
0
UN SUSPECT PRÉSENTÉ À UN JUGE DANS L'AFFAIRE MOHAMED MERAH
UN SUSPECT PRÉSENTÉ À UN JUGE DANS L'AFFAIRE MOHAMED MERAH

PARIS (Reuters) - Un homme soupçonné d'avoir fourni des armes à Mohamed Merah a été mis en examen et placé en détention provisoire samedi, a-t-on appris de source judiciaire.

Cet homme d'une trentaine d'années avait été interpellé mardi à Toulouse avant d'être transféré vendredi à Paris pour être déféré devant un des magistrats anti-terroristes chargé de l'enquête sur les complicités dont aurait pu bénéficier le "tueur au scooter".

Le juge lui a signifié sa mise en examen, notamment pour complicité d'assassinat en relation avec une entreprise de nature terroriste.

Se réclamant d'Al Qaïda, Mohamed Merah a tué sept personnes en mars 2012 à Toulouse et à Montauban avant d'être abattu par la police au terme d'un long siège de son domicile toulousain.

Proche de la famille Merah, l'homme mis en examen samedi est soupçonné d'avoir fourni au tueur au moins deux armes, dont le pistolet-mitrailleur avec lequel Mohamed Merah a tué trois enfants et un adulte dans une école juive de Toulouse, a-t-on précisé de source proche de l'enquête.

Il aurait également fourni à Mohamed Merah le gilet pare-balles que portait le tueur lors de l'assaut de son appartement par les hommes du Raid, ajoute-t-on de même source.

Les gardes à vue de cinq autres personnes interpellées mardi ont été levées.

L'enquête avait précédemment abouti à la mise en examen de deux personnes : Abdelkader Merah, frère aîné de Mohamed, pour "complicité d'assassinat", et Mohamed Mounir Meskine, pour complicité dans le vol du scooter utilisé par le tueur et association de malfaiteurs.

Nicolas Bertin, avec Jean Décotte à Toulouse, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant