Un supermarché de produits périmés ouvre au Danemark

le
1

Pour lutter contre le gaspillage, WeFood propose des produits dont la date de consommation est dépassée, ou dont l'emballage est abimé. Les prix sont entre 30% et 50% moins élevés qu'ailleurs.

«Moins de déchets alimentaires». C'est une enseigne d'un nouveau genre qui vient d'ouvrir ses portes à Copenhangue, au Danemark. Mis en place par l'association DanChurchAid, WeFood est un supermarché ne proposant que des produits périmés invendus ou dont l'emballage a été abimé, révèle le site The local .Géré par des bénévoles, tous les profits du magasin sont reversés à l'association. L'objectif est double: d'abord aider à consommer des produits moins chers. Car WeFood propose des prix imbattables: entre 30% et 50% moins chers qu'ailleurs, précise le site. Mais le but est également de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Des mentions plus explicites sur les produits alimentaires

«Chaque année, 700 000 tonnes d'aliments sont jetés au Danemark», explique l'association sur son site. Un gaspillage qui coûte aux Danois 11,6 milliards de couronnes danoises par an. Dans le même temps, 800 millions de personnes souffrent de la faim tous les jours». Géré par des bénévoles, tous les profits du magasin sont reversés à l'association. Pour que le projet se concrétise, l'association a dû négocier avec le gouvernement, la vente de produits périmés étant interdites. Si le concept séduit, d'autres supermarchés pourraient voir le jour.

En France, début février, le Parlement a définitivement adopté une série de mesure de lutte contre le gaspillage alimentaire, après que le Sénat ait voté une proposition de loi en ce sens. La proposition reprend notamment des dispositions destinées à empêcher les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation. L'association de consommateurs CLCV avait-elle souhaité des mentions plus explicites sur les produits: «meilleur avant» plutôt que «à consommer de préférence avant le/avant fin», et ne pas consommer après» ou «à consommer impérativement avant», au lieu de «à consommer jusqu'au».

Les initiatives sont nombreuses dans l'Hexagone pour participer à une consommation plus responsable. Du côté de la grande distribution, souvent pointée du doigt, Intermarché a lancé une gamme de «biscuits moches». Carrefour, Leclerc, Casino, Monoprix ou encore Franprix ont également adopté les produits «Gueules cassées», ces fruits et légumes biscornus. Le site Zéro-Gâchis, créé en 2012, recense quant à lui les articles proches de la date de péremption présents dans les grandes surfaces et proposés à des prix cassés.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu il y a 9 mois

    Bon ! on s'en fou ! c'est pas la que l'on va faire nos courses.