Un «superflic» proche de Bo Xilai en procès

le
0
Tombeur des triades de Chongqinq, Wang Lijun est l'homme par qui le scandale est arrivé au sommet du Parti communiste

C'est l'homme par qui l'immense scandale politique est arrivé. Wang Lijun, le «superflic» du politicien déchu Bo Xilai, le tombeur des triades de Chongqing, a été jugé lundi et mardi par le tribunal intermédiaire de Chengdu. Un procès rapide pour une affaire d'État, dont le verdict devrait être rendu dans une dizaine de jours.

À cas très particulier, procès très spécial. Il s'est joué en deux phases. Lundi à huis clos, c'est le «traître» que l'on jugeait. C'est dans un cénacle fermé que l'on a statué sur les chefs d'accusation les plus graves, la défection et l'abus de pouvoir, qui touchent à des secrets d'État. Et mardi s'est tenue la partie publique du procès, où l'on examinait les accusations de corruption et de «détournement de la loi à des fins personnelles».

Géant déchu

Le 6 février dernier, Wang Lijun s'était réfugié au consulat américain de ­Chengdu, la capitale de la province du Sichuan, à trois heures de route de Chongqing. Il avait pa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant