Un statut pour les truands repentis en 2014

le
1
Le principe de réduction ou d'exemption de peines existe depuis des décennies dans le code pénal, mais son champ demeurait limité. Le dispositif va changer en début d'année 2014.

«Collaborateur de justice». C'est sous ce vocable châtié que le gouvernement espère faire vivre le statut du «repenti». Après des années d'atermoiements, relancé sous la gauche, le décret fixant le cadre de cette protection judiciaire à ceux qui brisent l'omerta, doit être transmis au Conseil d'État. Le dispositif serait rendu opérationnel au début de l'année prochaine.

Déjà à Marseille, des policiers manifestent leur intérêt pour ce dispositif. Un commissaire explique au Figaro: «Cela peut aider, mais la France n'ira pas, comme aux États-Unis, jusqu'à payer une chirurgie esthétique aux gorges profondes pour ne pas qu'on les reconnaisse». Selon lui, «la protection juridique et matérielle offerte pourrait quand même délier quelques langues».

Ce policier rappelle que ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 13 sept 2013 à 12:11

    ...et un statut pour les retraités repentis ???...je suis prêts à me repentir !...;-)