Un stage au Mémorial de la Shoah pour les auteurs d'actes antisémites

le
0
Le stage pourra être ordonné comme peine principale pour tout auteur d'une infraction antisémite, comme alternative aux poursuites ou encore dans le cadre d'un sursis mise à l'épreuve.

La décision intervient en pleine affaire Dieudonné, mais le parquet de Paris assure qu'il s'agit d'un simple hasard de calendrier. Une convention signée jeudi entre le Mémorial de la Shoah (IVe arrondissement de Paris) et le parquet stipule que les auteurs d'infractions antisémites pourront désormais être condamnés à effectuer un stage de sensibilisation à l'histoire de l'extermination des Juifs au sein du Mémorial.

Des discussions dans ce sens avaient démarré en septembre à l'initiative du parquet, qui a l'habitude d'organiser ce genre de stages pour des thématiques bien différentes comme la drogue et l'alcool, explique au Figaro le directeur du Mémorial, Jacques Fredj. Selon lui toutefois, ce stage à visée pédagogique sur l'antisémitisme est une première. Il pour...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant