Un Sri-Lankais inculpé de complot contre le président des Maldives

le
0

MALE/COLOMBO, 7 novembre (Reuters) - La police des Maldives a inculpé un ressortissant sri-lankais de complot contre Abdulla Yameen, le président de l'archipel de l'océan Indien en proie à de graves troubles politiques depuis plusieurs semaines. Le chef de l'Etat, âgé de 59 ans, est sorti indemne de l'explosion d'une bombe, le 28 septembre dernier, à bord d'une vedette qui le conduisait à Malé, la capitale de l'archipel, mais son épouse et deux conseillers ont été blessés. Les autorités ont parlé d'une tentative d'assassinat, commise alors que le chef de l'Etat rentrait aux Maldives après avoir effectué un pèlerinage à la Mecque en Arabie saoudite. Abdulla Yameen a accusé des membres de son gouvernement d'être impliqués dans cette explosion. Il a en outre imposé cette semaine l'état d'urgence pendant trente jours après la découverte d'explosifs près de sa résidence officielle, ce qui serait la preuve d'un deuxième projet d'assassinat selon le gouvernement. Le ressortissant sri-lankais arrêté le 24 octobre dernier par la police est quant à lui accusé d'avoir voulu tuer le président à l'aide d'un fusil de précision, sur ordre de plusieurs ressortissants des Maldives, d'après le ministère des Affaires étrangères. (Daniel Bosley, Ranga Sirilal; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant